Déclaration Liminaire – CAPL 28 juin 2018

​Une fois encore, pour cette dernière CAPL de l’année scolaire, l’administration n’a pas respecté les délais règlementaires de transmission des documents de travail.
 Ces retards répétés tout au long de cette année, ont impacté de manière systématique la mission des commissaires paritaires du STIP AEP/UNSA qui, de ce fait, travaillent en sus des heures dédiées à la préparation des travaux.

De plus, notre organisation syndicale n’est pas une annexe des services de la DGEE, nous demandons à l’administration de ne pas se contenter d’attendre les ressources syndicales mais d’effectuer un vrai travail de fond.
 Ce qui veut dire faire des recherches, anticiper les éventuelles difficultés pour que nos travaux se déroulent en réel partenariat.

En ce qui concerne la participation au stage statutaire de juin des nouveaux directeurs d’un personnel non inscrit sur liste d’aptitude et assurant un intérim de direction d’école : 
Le STIP AEP/UNSA rappelle à l’administration le respect des conditions à remplir pour y participer et de faire appliquer le droit tout court et non le passe-droit.

A l’intention de l’autre organisation syndicale présente dans cette instance : Nous réfutons les insinuations perfides et l’acharnement déployé dans leurs deux dernières déclarations liminaires largement répandues dans les boîtes professionnelles des écoles dans le seul but de diviser et d’attiser de la rancœur.
Pour le STIP AEP/UNSA, la cible n’est pas l’autre organisation syndicale et ses membres, mais bien une démarche de réflexion commune pour l’intérêt général.

En ce qui concerne les postes proposés aux sortants de l’ESPÉ : Nous remercions l’administration d’avoir répondu aussi vite à notre requête en publiant tous les postes vacants aux sortants de l’ESPÉ, conformément à l’article 61 de la loi du 84-16 du 11 janvier 1984. 
Cependant, pourquoi ne pas nous avoir transmis au préalable les documents nécessaires pour les travaux d’affectation, comme par le passé ? La transparence serait-elle rompue ?

Au sujet de la classe exceptionnelle : Enfin ! se tient la CAPL pour la première promotion des élus de la classe exceptionnelle. 
Le STIP AEP/UNSA remercie l’administration d’avoir, à sa demande, permis à chaque candidat de pouvoir consulter l’avis de son IEN sur IProf.
 Cependant, nous déplorons qu’à l’instar du second degré, l’expert du STIP AEP/UNSA désigné pour le 1er degré n’ait été destinataire des documents de travail qu’hier soir.

Pourquoi cette différence ? 
Pourquoi faut-il constamment conjuguer le verbe « se battre » pour obtenir ce que de droit ?

En ce qui concerne la promotion à la hors classe : 
Le STIP AEP/UNSA se fait le porte-parole des 295 personnels éligibles, heureux d’avoir pu consulter l’avis de leur IEN sur IProf.
 Cette fin d'année scolaire voit donc également accoucher au forceps la nouvelle mouture de la hors-classe.

Pour nous, cette liste n’est pas acceptable en l’état et l’administration prend le risque de s’exposer à une multitude de recours individuels. 
Partant du principe que tous les personnels ayant une carrière complète accèderaient à la hors-classe, nous relevons de nombreux points sombres :

  • les ratios de promotions inconnus
  • les incohérences entre les avis de l’IEN et du DGEE
  • les appréciations ad vitam aeternam
  • check
    l’absence de prise en compte des futurs retraités
  • check
    le cas d'égalité de barème.

Alors, mettons-nous réellement ENSEMBLE autour de la table car des modifications doivent être apportées urgemment, y compris pour cette première vague.

Pour finir sur des notes positives :
 Le STIP AEP/ UNSA remercie le Pays qui reconnaît enfin les droits de ses agents territoriaux oeuvrant en REP+, en leur accordant des indemnités de sujétion spéciales. Notre syndicat représentant également les Agents de la filière éducatice du Pays, se félicite d’avoir cru en ce combat et d’avoir obtenu cette mesure juste.

Le STIP AEP/ UNSA tient à remercier le Vice rectorat pour les indemnités compensatoires des 49 CPAIEN de Polynésie. Notre syndicat s’est montré pugnace et a réclamé depuis plusieurs mois cet effort financier justifié.

Pour finir, nous souhaitons de bonnes vacances aux enseignants et une excellente retraite à tous les personnels ayant œuvré pour les enfants de Polynésie.

Merci, Mesdames et Messieurs, pour l’écoute apportée à nos propos.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

Résoudre : *
22 − 10 =